Intempéries en Martinique

Print Friendly

Le président du conseil régional Serge Letchimy  informe que les pluies diluviennes qui s’abattent sur la Martinique depuis une semaine ont causé de nombreux dégâts et d’importantes perturbations pour les déplacements et les activités de chacun

Concernant les inondations constatées à rivière salée.

Les travaux urgents de désencombrement de la rivière décidés depuis le mois de novembre 2010, qui ont déjà apporté une amélioration, suivent leur cours.
Il reste encore à dégager des milliers de mètre cube de matières encombrantes, et de sédiments accumulés depuis des années.

Après ces travaux de curage, les études hydrauliques et techniques complètes permettront de définir les ouvrages, et pérenniser un meilleur écoulement des eaux seront engagées.

S’agissant de la portion inondable de la RN5 au niveau de Gaigneron (au Lamentin), du coté de l’aéroport, la procédure de lancement des  études pour la réalisation d’un ouvrage de franchissement est très avancée. Cet ouvrage permettra aussi la mise hors d’eau de la voie dédiée au TCSP.

Toutes ces mesures d’urgence, qui participent à l’engagement de la collectivité pour améliorer la sécurité et le développement des infrastructures routières, devraient concourir à lutter durablement contre de nouveaux risques d’inondation dans ces deux secteurs.

Print Friendly

5 réflexions au sujet de « Intempéries en Martinique »

  1. “Toutes ces mesures d’urgence, qui participent à l’engagement de la collectivité pour améliorer la sécurité et le développement devraient concourir à lutter durablement notamment contre les risques d’inondation, de tremblements de terre et de glissements de terrains”. C’est ce que j’aurai en fait, souhaité entendre puisque j’ai consacré quinze années “bénévolement” à proposer des solutions face à ces problématiques et j’en suis encore à crier dans le desert, simplement parceque nos élus ne croient pas ” aux compétences, voir au génie Martiniquais…

  2. Je pense que cet ouvrage devrait être construit suffisamment élevé par rapport à la rivière pour faciliter la circulation de bateau à fond plat, pour le transport de personnes et de marchandises, reliant le Lamentin à FdeF.
    Pense aussi qu’il faut y réfléchir pour Rivière Salée.
    Le développement durable ne doit pas être un vain mot
    Bon courage

  3. Une succesion n’est pas une partie de plaisir Il vous faudra faire tout ce qui n’a pas ete fait le faire bien et mieux? Vous auriez du le savoir avant d”y venir Mais je vous fais cobnfiance vous avez les epaules larges et une equipes jeunes l’avenir vou s souris et nous on vous soutiendra Tiembe raid pas moli c’est moli qui raid

  4. Bonjour,
    depuis plus de cinquante ans l’inondation de cette grande plaine qui va du Lamantin à Rivière salée a toujours été le cauchemar des Martiniquais dès qu’il pleut abondamment . L’aéroport est bloqué , et les voyageurs du Sud ne peuvent rallier la capital que par les routes en hauteur après des heures d’attente dans d’interminables bouchons. Autrefois ces canaux étaient entretenus , preuve en est que les gabares ( bateaux à fond plat) y circulaient à des fins commerciales.L’abandon de ce moyen de transport et l’aménagement du réseau routier a précipité leur délabrement, l’encombrement végétal , alluvions , puis finalement obstruction de l’écoulement des eaux en aval .Bien entendu la route est belle , mais il se trouve qu’elle est construite à peu de chose près au niveau des cours d’eaux qui traversent les champs de canne à sucre. Résultat , nous en avons tous fait la triste constatation, c’est inexorablement l’inondation de cette plaine et paralysie du transport à chaque grosse averse .Je pense que c’est l’une des priorités de la nouvelle autorité Régionale d’y remédier, pour aider notamment le tourisme , le transport aérien et la population des communes qui bordent cette plaine. Je sais que la nouvelle équipe est pleine de bonne volonté et déterminée à faire bouger les choses en ce domaine , je ne peux que m’en réjouir, et leur adresser mes souhaits de réussite . Bon courage

  5. Merci à Serge Letchimy qui attaque les vrais problèmes de la Martinique.
    Pour ce qui est du centre : Primo / S.L. a raison de dire que le tracé du TCSP sur l’autoroute est une erreur; il valait mieux conserver le tracé original de la DDST qui passait par les zones industrielles Secundo / l’erreur INPARDONNABLE, en matière d’infrastructures routières, a été l’abandon par Claude Lise au début des années 90, du projet de grande rocade prévu par la DDE : Nous en payons les conséquences tous les jours avec les embouteillages à n’en plus finir dans le centre : Perte économique , frein supplémentaire au tourisme , pollution plus importante, stress, etc. Cet argent a servi à des petits aménagement dans CERTAINES communes…Mais je ne désespère pas de voir la réalisation de quelques tronçons transversaux (par exemple jonction entre La Meynard et Moutte) qui donneront de l’oxygène au centre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>