Canicule: l’état prend ses responsabilités

mesures état canicule

Chaque année ou presque, il arrive qu’on vive une forte augmentation des températures au cours de la saison estivale. On évoque donc ce qu’on appelle climat « caniculaire ». Ce que les gens ne savent pas, c’est que la définition du mot canicule est bien précise. En effet, on parle de cette manifestation quand les températures restent élevées pendant plus de 3 jours d’affilés. Cela dépend aussi des régions car si en France la température de 35°C est qualifiée comme caniculaire, en Arabie Saoudite, c’est printanier!

Cette année, en France, la canicule est encore au rendez-vous. Alors, quelles mesures prendre et comment l’état palie à ce problème ?

Comprendre les niveaux d’alerte…

Le plan national canicule a défini 4 niveaux d’alerte canicule en fonction desquelles il entreprend des mesures adéquates chaque année.

Niveau 1 – « veille saisonnière »

Le premier échelon du plan national canicule est automatiquement déclenché, le 1er juin de chaque année et est actif jusqu’au 15 septembre depuis 2018.

mesures état canicule

Niveau 2 – « avertissement chaleur »

Le niveau 2 correspond à un épisode de fortes chaleurs qui nécessite une attention, voire des mesures particulières, en fonction de quelques situations particulières comme un pic de chaleur intense qui apparaît et qui est au-dessus des seuils d’alerte mais limité à un ou deux jours .

Niveau 3 – « alerte canicule »

Le passage en niveau 3 peut se faire suite au passage en vigilance orange sur la carte de Météo-France. Quand un département est en vigilance orange sur la carte de Météo-France avec un pictogramme canicule, on passe à ce niveau.

Niveau 4 – « mobilisation maximale »

Le niveau 4 correspond à une canicule avérée exceptionnelle, très intense et durable, avec apparition d’effets collatéraux dans différents secteurs (sécheresse, approvisionnement en eau potable, saturation des hôpitaux ou des opérateurs funéraires, panne d’électricité, feux de forêts, nécessité d’aménagement du temps de travail ou d’arrêt de certaines activités…).

Parlons des mesures…

Pour chaque niveau d’alerte, il y a des mesures spécifiques que l’état entreprend. Alors, les voici !

Niveau 1 – « veille saisonnière »

Un volet communication préventif adapté aux différentes catégories de populations identifiées et notamment pour certaines personnes à risque est mis en place dans ce cas. Le numéro vert de cette année est : 0 800 06 66 66

Niveau 2 – « avertissement chaleur »

A ce niveau, l’état va commencer à mettre en oeuvre de mesures graduées. On n’en est pas encore à employer les grands moyens, mais on commence par un volet préventif et informatif. Les messages publicitaires vont se multiplier et on commence à prévenir les gens de prendre des mesures personnelles pour faire face à cette chaleur.

mesures état canicule

Niveau 3 – « alerte canicule »

Là, on ne parle plus de campagnes informative auprès de la population uniquement. On parle également de prévenir des autorités locales et à mobiliser les associations en vue d’une mobilisation en masse.

Si cet état est clairement annoncé, on prévoit d’accueillir les personnes à risque dans des endroits frais. Alors, si vous avez un enfant, vous serez pleinement en droit d’entrer en magasin jusqu’à ce que vous trouviez le moyen de rentrer avec vers un endroit frais!

On recommande vivement à la population de ne pas sortir pendant les heures de fortes chaleurs. Cette année, l’état s’est mobilisé pour apporter de l’eau fraiche dans la rue à tout le monde gratuitement et pour organiser des secours rapides.

Niveau 4 – « mobilisation maximale »

Cette situation nécessite la mise en œuvre de mesures exceptionnelles. La décision de passage à ce niveau incombe au Premier Ministre. Pour protéger la population de la canicule, un fichier a été créé en 2004 pour aider les personnes âgées isolées. Tout un service est mis en oeuvre pour appeler ces personnes au moins une fois tous les deux jours. Cette année, on va même jusqu’à recruter des volontaires pour assurer le nombre encore plus importants des personnes âgées isolées.

 

Canicule: l’état prend ses responsabilités
Retour en haut