Étudier en France : quelles sont les options pour se loger ?

maison en France

Faire des études supérieures dans un bon établissement permet d’avoir une meilleure vie. C’est d’ailleurs la raison principale de l’arrivée de milliers d’étrangers chaque année en France. Assez souvent, les étudiants font leur préparation en se basant uniquement sur la scolarité. Pourtant, il y a encore d’autres points très importants à soulever, notamment l’hébergement. Aujourd’hui, nous allons voir quelles sont les solutions de logement pour les nouveaux étudiants.

Résidence universitaire

Les résidences universitaires

De nombreux étudiants choisissent les résidences universitaires comme logement pendant les premières années d’études. D’une part, être livré à vous-même est un bon apprentissage pour sortir du cocon familial. D’autre part, c’est aussi un moyen pour ne dépendre de personne.

C’est le Centre régional des œuvres universitaires et scolaires ou CROUS qui se charge d’attribuer un logement aux étudiants. Bien sûr, ces derniers doivent faire une demande auprès de ce centre.

Toutefois, l’attribution d’un logement est conditionnée par des critères assez précis. On peut citer, entre autres, les revenus assez modestes de la famille et l’éloignement géographique.

Le fait d’avoir une bourse pour un étudiant étranger permet d’être prioritaire dans les listes d’attribution de logements.

C’est à travers le dossier social étudiant (DES) que les responsables du CROUS peuvent voir le profil des candidats. Et ensuite de juger sur la capacité de les accueillir. Par ailleurs, il faut préciser que les lieux de résidence alloués par le CROUS se situent généralement à proximité des universités.

L’hébergement chez un particulier

L’un des plus grands soucis chez les nouveaux étudiants est le problème financier. En effet, le manque d’argent peut les refroidir sur certaines pistes d’hébergement.

L’une des solutions les plus pratiques est de loger chez un proche. Cela peut être un oncle, une tante vivant dans la ville où vous étudiez. Ou encore chez un membre plus âgé de votre fratrie. Bien entendu, il peut aussi s’agir du domicile de vos parents si l’université se situe dans la même ville.

Pour être en règle, il faut que l’hébergeur remplisse et signe une attestation prouvant que l’étudiant loge bien chez lui. Et qu’il s’engage à l’héberger pendant une période donnée.

Dans cette situation, l’hébergeur décide des conditions de logement de l’étudiant. Par exemple, il choisit si l’étudiant a ou non des obligations financières par rapport à la maison.

appartements

La location d’une habitation

Quand vous débarquez dans une nouvelle ville pour étudier, vous pouvez également choisir la location privée. Cela consiste à trouver un studio ou un appartement et à y vivre en payant un loyer mensuel. Un peu comme toute personne normale.

Dans cette option, un étudiant n’est soumis ni aux règles d’une tierce personne ni à celles d’une administration universitaire quelconque.

Toutefois, le loyer doit être réglé ponctuellement tous les mois. C’est pourquoi le locataire doit trouver un travail pour régler toutes les charges de la maison. Cela tout en s’assurant d’être assidu à ses cours.

Dans le cas où l’étudiant n’arriverait pas à régler le loyer, c’est son garant qui est dans l’obligation de payer. En effet, dans le contrat de location d’un étudiant, il faut un garant.

Les logements temporaires

Les 3 options ci-dessus sont les plus intéressantes pour les étudiants étrangers. Cependant, le délai de réponse peut être assez long. Il faut donc trouver un logement temporaire où habiter jusqu’à ce que vous trouviez une solution stable.

Pour bien vous faire voir des autorités consulaires, vous avez le choix entre 2 habitations. À savoir les auberges de jeunesse ou les maisons saisonnières.

Comme son nom l’indique, une maison saisonnière est une location pour une durée fixe. Quant à l’auberge de jeunesse, c’est une chambre d’hôtel très simple et où vous cohabitez avec d’autres jeunes.

Étudier en France : quelles sont les options pour se loger ?
Retour en haut